LITHOGRAPHIE

pour répondre, à tout besoin, de réalisation, de vos imprimés

 

La Graf3 S.r.l. a plus de 40 ans d’expérience dans l’impression offset sur feuille à plat et propose un service à la pointe de la technologie en mesure de satisfaire toute exigence pour la réalisation de vos impressions. Nos machines d’impression de dernière génération et la grande expérience de notre personnel garantissent la qualité de nos produits.

Ci-après une courte explication du principe fonctionnement d’une machine offset :

L’impression litho-offset est un procédé d’impression indirect (offset) basé sur le phénomène de répulsion entre l’eau et les substances graisseuses (plus particulièrement les encres). L’encre est introduite dans l’encrier et de là elle passe à l’unité de broyage, formée de nombreux rouleaux de diamètres différents qui en tournant fluidifient l’encre elle-même. Certains de ces rouleaux ont également un mouvement transversal, qui permet de repartir de manière uniforme l’encre sur la plaque. La plaque est enroulée autour d’un cylindre et elle est d’abord touchée par les rouleaux de mouillage et ensuite par les rouleaux encreurs. Les premiers y transposent un voile d’eau de mouillage, en général une solution d’eau et d’alcool, les seconds l’encre. Les encres, qui sont des graisses, adhérent seulement à la pièce usinée de la plaque, tandis que l’eau, par le principe de l’eau-répulsion, ne mouille pas les mêmes graphismes parce qu’elle est rejetée par l’encre (graisse). L’eau de mouillage sert donc à définir avec précision les contours des éléments graphiques. Le rapport entre l’eau de mouillage et l’encre n’est pas constant, il change bien évidemment en fonction d’autres paramètres tels que la vitesse de transfert. Il est essentiel que le rapport soit équilibré et ceci demande une maîtrise considérable du processus de la part des opérateurs. La plaque transfère ensuite les images sur la feuille en caoutchouc, qui reçoit l’encre mais pas l’eau, qui transfère l’impression sur la feuille à l’aide du cylindre de contre-pression. Cette méthode est aussi appelée “impression indirecte” (de l’anglais : offset).
L’insertion de la feuille dans la machine se fait par un appareil, appelé margeur, constitué d’une série d’aspirateurs qui soulèvent la feuille, en la détachant des feuilles sous-jacentes, et la mettent sur une surface de glissement. Sur ce dernier, la feuille est positionnée grâce à une équerre pour permettre ensuite aux pinces du cylindre de pression de l’accrocher, toujours au même point. L’opération sert à assurer que l’impression se déroule, pour toutes les feuilles, à une distance constante et sans ambiguïté : ce qu’on appelle “registre”.
Dans les machines actuelles de nombreuses opérations ont été automatisées : parmi celles-ci les changements de format du papier et de plaque, le lavage et le réglage des encres à travers des unités sophistiqués de contrôle.

Après que la feuille a été imprimée, elle est prêt les autres traitements : dans ce cas également Graf3 est en mesure de répondre à tout besoin en mettant à disposition un service interne de reliure très complet capable de plier, couper, coudre, parfumer, coller, etc…

Bref : il ne vous reste plus que nous mettre à l’essai.